vendredi 8 septembre 2017

Nîmes 2017 Jazz Festival

http://jazz-festival.nimes-metropole.fr/nc/evenements/page/0.html

vendredi 1 septembre 2017

Evénement de rentrée : création "Echos d'Henry Cow" de Michel Edelin


mercredi 23 août 2017

John Abercrombie vient de nous quitter à l'âge de 72 ans

Jazz guitar great John Abercrombie

Guitarist John Abercrombie, a supremely eloquent and lyrical player whose career over the last four decades included seminal jazz fusion music and eminently refined ECM albums alike, died Tuesday of heart failure. He was 72.
Abercrombie had had health problems in recent years, including a stroke earlier this year.
Born in Port Chester in Westchester County, New York in 1944, Abercrombie did not begin playing guitar until he was 14. A few years later, in 1962, he attended the Berklee College of Music. His breakthrough album was the 1975 ECM disc Timeless, which featured him with drummer Jack De Johnette and keyboardist Jan Hammer. Abercrombie would record more than 30 records as a leader, the bulk of which were on ECM, including this year’s album Up and Coming, which featured him with his latest working band, which included pianist Marc Copland, bassist Drew Gress and drummer Joey Baron.

vendredi 18 août 2017

Junas (1) : quand un festival de jazz fait carrière

Junas, un festival qui fait carrière dans un village au milieu des vignes du Gard. Une asso, un trio de programmateurs, deux salariés sur l’année. Une extension vers un autre village, Vauvert. Un jazz à thème avec vocation d’ouverture. Quelques principes simples énoncés parStéphane Pessina-Dassonville, président de l’association Jazz à Junas.

par 

Junas (2): Danilo Perez, John Patitucci, Brian Blade, tour de magie dans les Carrières


La prêtresse haïtienne vient juste d’achever un épisode d’incantation vaudou. Un responsable du festival lui glisse un mot à l’oreille. Aussitôt une caméra franchit la porte du Temple. Au beau milieu de son concert, surprise mais pas déroutée, Moonlight Benjamin répond en direct, à l’aveugle, au présentateur du JT régional de France 3 Occitanie.
Moonlight Benjamin (voc), Mark Richard (elb), Matthis Pascaud (g), Claude Saturne (congas)
Temple
Antonio Sanchez (dm), Seamus Blake (ts, EWI), John Escreet (p), Matt Brewer (b), Than Alexa (voc)
Danilo Perez (p), John Patitucci (b), Brian Blade (dm)
par 

Junas (3): La « battle » jazz d’Emile avec ses solistes guerilleros

Ibiza plage, composition enlevée de Joachim Kühn démarre l’air de rien. C’est sans compter sur l’envie soudaine, éruptive, contagieuse des solistes. Une colonne d’air de folie souffle sur la scène. Un orage de notes explosives secoue les pierres des Carrières. Portal, Parisien, Codjia, Kühn guerrilleros jazz font la battle. Les photographes mitraillent à gogo.
Emile Parisien (ss), Michel Portal (bcl), Manu Codjia (elg), Joachim Kühn (p), Simon Taille (b), Mario Costa (dm)
Manu Katché (dm), Alex Tassel (bugl), Stéphane Chausse (as), Jim Watson (p, elp, keyb), Jérome Regard (b)
par 

lire la suite: http://www.jazzmagazine.com/junas-3-battle-jazz-demile-solistes-guerilleros/

samedi 22 juillet 2017

Samedi 22 juillet 2017 à 21h00 Junas, Carrières de Junas



Trio Soleil (Nicolas, Troupé, Veras) + Chucho Valdés
TRIO SOLEIL invite Thomas Fontvieille Gouadeloupe, Brésil, France
Franck Nicolas : trompette, Sonny Troupé : batterie, Nelson Véras : guitare, Thomas Fontvieille : guitare électrique
Pour un problème de santé important Jacques Coursil ne pourra pas être présent sur ce festival 2017, nous venons de l'apprendre, et donc il est remplacé par le Trio Soleil qui invite Thomas Fontvielle. Ce trio Soleil réunit trois sensibilités extrêmes, qui s'enchevêtrent avec finesse dans un élan poétique exacerbé. Franck Nelson, et Sonny semblent évoluer au-dessus d'un nouveau monde. En quête d'absolu artistique, ils marquent un pas de plus sur "les terres vierges" d'une révolution musicale : le jazz ka. Ils ont choisi pour ce cnoncert d'invité le guitariste électrique Thomas Fontvielle présent sur l'album.

CHUCHO VALDES Cuba
Chucho Valdés joue avec les styles, bop, pop, son, mambo, classique, contemporain et ainsi de suite… Tout n’est finalement que matière à créer de la musique. Voilà pourquoi la loi des sacro-saintes catégories, les histoires de chapelles et les œillères des gardiens du temple, il s’en est affranchi avec style, le sien : une main de fer et un doigté de soie, qui peut caresser ou fracasser le clavier, tourner autour d’une simple ligne mélodique, décoller sur une danse rythmique ou partir dans des vertiges harmoniques. Impossible de cerner l’art de Chucho Valdés, « le pianiste le plus complet au monde », selon un magazine de référence dans le jazz. Un pur (impur ?) produit de l’école cubaine, il incarne ce qu’un autre Caribéen, le philosophe martiniquais Edouard Glissant, désigne par le Tout-monde. Une notion qui n’a rien à voir avec le conformisme de l’universel ni l’uniforme du métissage. Et à bien l’écouter, la musique de Chucho Valdés raconte autrement une même version du monde, ouvert par nature à l’autre, une « archipellisation » de la pensée qui invite à tracer des passerelles entre les mondes, à briser les murs des identités segmentées. Une fin de festival révée !!









prix entrée 27 euros

vendredi 21 juillet 2017

Festival Jazz à Junas vendredi 21 juillet


Vendredi 21 juillet 2017 à 18h00
Junas, Temple de Junas
MESS DREY
Mess Drey : chant, Frédéric Girard : batterie, Jean-Phy Cazenove : basse, Nicolas Wagner : guitare, Suzanna Dassonville et Alice Faivre : choristes
Mess Drey est une compositrice qui a collaboré avec des musiciens de divers horizons : soul, jazz, gospel, reggae, électro, rock... Après plusieurs premières parties remarquées dont celles des Gladiators, Horace Andy, Adrian Byron Burns... et nourrie de toutes ces rencontres et influences ; Mess Drey nous livre une “open soul”. Une soul à la sauce hip-hop, funk, rock, reggae... Une voix soul et habitée, une énergie volcanique, Mess Drey impose sa griffe avec un live explosif.
Entrée gratuite


Vendredi 21 juillet 2017 à 21h00
Junas, Carrières de Junas
Alfredo Rodriguez Trio + Omar Sosa Quarteto Afrocubano
ALFREDO RODRIGUEZ TRIOCuba
En partenariat avec le Festival Radio France  Montpellier Occitanie et Millau Jazz Festival
Alfredo Rodriguez : piano, Reinier Elizarde Ruano : contrebasse, Michael Olivera : batterie
Le pianiste révélé par Quincy Jones explore dans son deuxième album « The Invasion Parade », ses souvenirs de Cuba. Le répertoire comprend aussi bien des compositions originales de Rodriguez que des standards (Guantanamera, Veinte Anos ou Quizas). « L’invasion que j’évoque dans « The Invasion Parade » est pacifique, confie le pianiste. C’est la fête traditionnelle qui commémore à Santiago la fin de la Guerre d’Indépendance. Chacun envahit la rue et participe à cette parade en dansant, en jouant de tous les instruments possibles. J’ai voulu ajouter une note particulière en intégrant aux musiques cubaines des sonorités venues d’ailleurs. C’est une vraie fête ! » Alfredo Rodriguez a déjà foulé les plus prestigieuses scènes dans le cadre des tournées avec Quincy Jones, il s’annonce comme l’un des prochains trios « jazz from Cuba » à suivre de près !
 
OMAR SOSA "Quarteto Afrocubano" Cuba
Omar SOSA : piano, Fender Rhodes, Lukmil Perez : batterie, Childo Tomas : basse électrique, Leandro Saint-hill : percussions, flûte, saxophone
Pianiste cubain et musicien migrateur, Omar Sosa étonne par sa maturité musicale et enchante par la finesse de ses arrangements qui mêlent jazz, musiques urbaines et rythmes afro-caribéens. Disque après disque, Omar Sosa s'est depuis le milieu des années 90, construit une identité hors-norme, insèrant dans sa musique des influences provenant de l'Afrique, des Caraïbes ou d'Amérique du sud. Entre jazz et world, Omar Sosa invente un jazz à l’horizon très ouvert, une musique magnifique, toujours en mouvement, qui sonne comme une langue universelle.
Prix soirée 27 euros