jeudi 6 décembre 2018

Jeudi 13 décembre 2018 de 20:00 à 23:00 Utopia Montpellier - , 34090 Montpellier

En partenariat avec l'Utopia Ste Benadette et le le Bistrot des Ethnologues, sera présenté le documentaire "BLACK INDIANS" de Jo BÉRANGER, Edith PATROUILLEAU et Hugues POULAIN. 
Cette projection sera suivi d'un débat avec Emmanuel Parent, aujourd’hui maître de conférences à l’université de Rennes au sein du département de musique, il enseigne l’histoire et l’esthétique des musiques populaires. Affilié comme chercheur à l’équipe d’accueil Arts : Pratiques et Poétiques de Rennes, ses travaux de recherche portent sur le continuum des musiques afro-américaines et sa théorisation par les intellectuels et musiciens noirs américains. Il a publié plusieurs articles sur Ralph Ellison, John Coltrane, Walter Benjamin, Zora Neale Hurston. Depuis 2004, il est membre du comité de rédaction de Volume ! la revue des musiques populaires. 

Les Black Indians… ce sont des habitants des quartiers de la Nouvelle Orléans, noirs américains qui se regroupent en tribus, fabriquent les plus beaux costumes du monde, et défilent dans les rues tels des anges africains déguisés en indiens de rêve en affirmant à la face du monde la fierté, la beauté, et l’humanité de leurs communautés.
Le film rend hommage aux esprits indiens de la terre d’Amérique comme le font les Big Chiefs des tribus que nous suivons tout au long du film. Musical et dansé, joyeux, Black Indians nous fait remonter jusqu’aux racines du call and response, forme musicale qui est la dernière tradition vivante de la culture africaine et l’une des sources du jazz…

« Le Mardi Gras indien était là avant le jazz, bien avant que Louis Armstrong souffle dans sa trompette. Enlève ça et le jazz et il n’y a plus de Nouvelle Orléans. » Chief David Montana 

Le flux incessant des images et des informations donne peu l’occasion au cinéma documentaire de nous plonger dans un univers méconnu. Et là 
bingo ! Pour l’immense majorité d’entre nous, La Nouvelle Orléans, c’est un joli mélange de clichés composé d’architecture coloniale évoquant Autant en emporte le vent et ses grandes propriétés de riches planteurs, de culture francophone et évidemment de ses fameux jazz bands de rue, la ville étant indissociablement associée à ce courant primitif du jazz né à la fin du 19ème siècle, remis au goût du jour dans les années 30 par Louis Armstrong ou Sydney Bechet, tous deux natifs de la ville. Mais voilà : bien avant la naissance du jazz, les esclaves puis descendants d’esclaves, qui ont façonné l’histoire de la Louisiane, ont développé une fascinante tradition, celle des Black Indians et de leur Mardi Gras. Il y a 300 ans, de nombreux esclaves en fuite ont pu trouver refuge dans des tribus indiennes qui avaient survécu au génocide. Certains se sont intégrés, il y eut des unions dont sont nés de nombreux métis afro-amérindiens qui se sont eux-mêmes constitués en tribus et qui, lors du célèbre Mardi Gras préparé durant toute l’année, se vêtent d’authentiques costumes indiens pour célébrer les souffrances de leurs frères d’oppression. Et bien au-delà du caractère étonnant et exotique de la chose, les Black Indians, en faisant perdurer leurs traditions, sont un symbole fort de l’union des opprimés face à une Amérique toujours plus WASP.

La réalisatrice Jo Béranger, tristement disparue avant la fin du tournage, a été directement inspirée par le documentaire de Pierre-Yves Bourgeaud Retour à Gorée. Le grand musicien sénégalais Youssou N’Dour s’y employait à faire venir des musiciens américains sur l’île d’où étaient partis des centaines de milliers d’esclaves. Parmi eux le musicien Idris Muhamad qui, dans le film, montrait intimidé une photo de lui recouvert de plumes lors du Mardi Gras de la Nouvelle Orléans. Pour Jo Béranger, qui avait réalisé 

Voyages en terres indiennes sur l’ethnocide des peuples autochtones du Canada, ce fut le déclic. Elle s’est adjointe l’aide d’Edith Patrouilleau, présidente du Comité de Solidarité avec les Indiens d’Amérique, pour nous offrir un voyage envoûtant à la rencontre de personnages étonnants qui font la richesse de la culture afro-amérindienne de la Nouvelle Orléans. Un voyage fait de longues observations de la préparation de l’événement mais aussi d’interviews passionnantes, notamment de David Montana, le chef de la tribu Wachita, et enfin bien sûr d’images du Mardi Gras, avec ces extraordinaires séquences de « call and response », ces joutes verbales où le chef remet en quelque sorte son autorité en jeu au milieu d’un délire visuel de plumes de toutes les couleurs.

BANDE ANNONCE :
https://www.youtube.com/watch?v=0S9J-3XhMGs

TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

UTOPIA Sainte Bernadette
5 avenue du docteur Pezet
34 090 Montpellier
04.67.87.91.85

dimanche 2 décembre 2018

Archie Shepp


Ajoutée le 29 nov. 2018

Un des pionniers du free jazz dans les années 1960 avec John Coltrane et Cecil Taylor, le 
saxophoniste explorateur s’engage aussi dans la lutte pour les droits civiques. Invité à Alger en 1969 aux côtés de Nina Simone, Myriam Makeba et Barry White, il fait partie de la crème des musiciens militants du panafricanisme. 

Archie Shepp  jouait avec son Big Band ATTICA BLUES au Festival de Jazz à Junas 2018

mardi 20 novembre 2018

Exposition JAZZ Ton van Meesche à la Galerie 15 Alès de 22 novembre au 1 décembre

Ton van Meesche, aquarelliste international , bénévole et bloggeur de Jazz à Junas a le grand plaisir de vous inviter pour son exposition à la Galerie 15, rue Edgar Quinet, 30100 Alès 


Le thème de l'exposition est:  


JAZZ    NEW-YORK    ROUTE 66

L'exposition sera visible de 22 novembre au 1 décembre  pendant l'après-midi de 14h au 19h

Le vernissage sera le jeudi 29 novembre à partir de 18h 

Exposition unique dans la région ; venez nombreux  avec vos amis 


Hokusai Live via l'équipe Junas.Jazz à Radio Clapas

Le guitariste montpelliérain Gérard Pansanel sur Radio Clapas invité dans l'émission Junas.jazz pour la présentation d'un magnifique projet autour du peintre japonais Hokusai .Projet conçu avec 2 autres complices :Olivier-Roman Garcia et Jean Marie Frederic. Un très beau dialogue pour 3 guitaristes de haut vol qui ont aussi composé à égalité cette ode à l' immense artiste que fut Hokusai que l'on dit aussi créateur des mangas.
Le Cd Hokusai Live vient de sortir et on y entend guitare accoustique, électrique, mandoline et bouzouki
L'émission sera diffusée la 1° quinzaine de décembre sur Radio Clapas puis podcastée sur le site de Jazz à Junas

mardi 13 novembre 2018

Concert Ruby le vendredi 16 novembre à 19h à Sommières

Les Petits Loups des Voix & Pierre Diaz Quartet "Ruby"

Public
 
 · Organisé par Jazz À Junas


«RUBY» EN LIVE !
Par la Chorale des Loups des Voix, Pierre Diaz Quartet et Isabelle Wlodarczyk

Depuis deux ans déjà, Jazz à Junas a soutenu et mené à bien un projet 
initié par la Chorale scolaire des Petits Loups des Voix (écoles Prosper Gély et César Vinas de Lodève) et Isabelle Wlodarczyk (autrice jeunesse héraultaise). Ces trois derniers ont travaillé ardemment à la création d’un livre-cd dont ils ont confié la composition au maestro Pierre Diaz (compositeur et interprète héraultais). Les Petits Loups des Voix ont écrit les paroles en lien avec le récit original d’Isabelle ou en lien avec la musique de Pierre. Ils ont trouvé des partenaires : les talentueuses Editions Lirabelle basées à Nîmes qui ont permis la fabrication du livre et ces magnifiques illustrations de Sonia Maria Luce Possentini; le Studio Lakanal de Montpellier au savoir-faire de génie quand il est
question d’enregistré un cd avec une cinquantaine d’enfants. Plus qu’un simple concert, la chorale des Petits Loups des Voix vous présentera à travers ce spectacle son livre-cd jazz, «Ruby» en live! Avec bien sur, Isabelle pour vous conter l’histoire, les Petits Loups des Voix & Pierre Diaz Quartet pour la musique… L’album jeunesse «made in Occitanie» est aujourd’hui publié et peut se trouver dans toutes les bonnes librairies !
Spectacle accueilli dans le cadre de la programmation culturelle du réseau des médiathèques du Pays de Sommières et en partenariat avec la médiathèque de Sommières. 

avec Pierre Diaz (sax et clarinette basse), Pascal Corriu (guitare), Guillaume Séguron (contrebasse), Samuel Silvant (batterie), Isabelle Wlodarczyk (conteuse)

Vendredi 16 novembre à 19h - Gratuit pour tous!
Salle polyvalente de l'Espace Lawrence Durrell 30250 Sommières


samedi 3 novembre 2018

Le trompettiste américain Roy Hargrove est mort

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2018/11/03/le-trompettiste-americain-roy-hargrove-est-mort_5378537_3382.html
Roy Hargrove, à Prague (République tchèque), en mars 2012.

Le trompettiste américain Roy Hargrove, fréquent visiteur des festivals de jazz européens, est mort dans la nuit de vendredi à samedi, à l’âge de 49 ans, a-t-il été annoncé sur la page Facebook de l’artiste.

« C’est avec grande tristesse et le cœur dévasté que nous faisons part de la disparition de Roy Hargrove le 2 novembre, à l’âge de 49 ans », est-il indiqué.
Roy Hargrove avait percé très jeune, à la fin des années 1980, devenant l’un des chefs de file du mouvement néo-bop, une forme de jazz très rythmé qui a notamment influencé le R & B et le hip-hop.
Selon son agent Larry Clothier, interrogé sur la radio américaine NPR, il a eu un infarctus, après une hospitalisation liée à des problèmes de reins, l’artiste ayant été sous dialyse durant de longues années.
Il avait remporté au cours de sa carrière deux Grammys, en 1998 et 2003, notamment pour une collaboration avec le pianiste Herbie Hancock.

dimanche 28 octobre 2018

Sonny Fortune, Stalwart Saxophonist Of New York, Dies At 79



Sonny Fortune, a saxophonist whose powerful sound and assured yet questing style made him a steadfast presence in jazz for more than half a century, died on Thursday in New York City. He was 79.

plus sur: https://www.npr.org/2018/10/27/661414691/sonny-fortune-stalwart-saxophonist-of-new-york-dies-at-79?t=1540719006188


mercredi 24 octobre 2018

QUARTET GAËL HORELLOU / ARI HOENIG & OCTET LA NOCTURNE


Mardi 6 novembre 2018 à 20h30
St Jean de Védas, Chai du Terral
QUARTET GAËL HORELLOU / ARI HOENIG & OCTET LA NOCTURNE

Réminiscences des âges d’or du jazz... Sans le moindre soupçon de nostalgie, les deux formations que vous entendrez ce soir revivifient par leurs créations et dans leurs interprétations des styles fascinants et foisonnants. Ancré dans la tradition de la scène jazz New-yorkaise, le quartet Gaël Horellou / Ari Hoenig est né d’une longue histoire d’amitié qui s’est écrite entre la France et l’Amérique. Les fortes personnalités qui le composent font naître un langage unique, moderne et créatif. Complicité, inventivité et plaisir de jouer ensemble amènent les musiciens à d’inoubliables moments d’improvisations.  
Pour se rencontrer, les jazzmen de l’Octet La Nocturne n’ont pas traversé l’Atlantique. Leur amitié et leur complicité se sont nouées à Montpellier. Leur belle section de cuivres s’inscrit dans l’esprit Mingus de la fin des années 50. Compositions originales et reprises des grands standards sont la marque de cet ensemble devenu incontournable sur la scène montpelliéraine. 
« Toujours aussi expressif et en verve, Gaël Horellou réanime ici encore cette pulsion collective dans un hard bop aussi à vif que ses exécutants.»  Libération - Février 2014
OCTET LA NOCTURNE Composition & piano : Gabriel Rigaud. Trompette : Olivier Dullion. Saxophone Baryton : Hugues Lehembre. Saxophone Alto : Olivier Bonhomme. Trombone : Sami Khalfoune. Contrebasse : Loïc Mounier. Batterie : Karl Moussavou. Ingénieur du son : Maël Boissière.
QUARTET GAËL HORELLOU / ARI HOENIG Saxophone Alto : Gaël Horellou. Contrebasse : Viktor Nyberg. Piano : Etienne Déconfin. Batterie : Ari Hoenig.
En partenariat avec le KOA JAZZ FESTIVAL et le Conservatoire à Rayonnment Régional Montpellier 3M
Entrée gratuit

mercredi 10 octobre 2018

LA CHORALE DES LOUPS DES VOIX avec Pierre DIAZ QUARTET et Isabelle WLODARCZYK



Vendredi 16 novembre 2018 à 19h00
Sommières, Espace Lawrence Durrell


LA CHORALE DES LOUPS DES VOIX avec Pierre DIAZ QUARTET et Isabelle WLODARCZYK
Concert de sortie du livre Cd Ruby !!
 
«RUBY» EN LIVE !
 
Pierre Diaz (sax et clarinette basse), Pascal Corriu (guitare), Guillaume Séguron (contrebasse), Samuel Silvant (batterie), Isabelle Wlodarczyk (conteuse)
 
Depuis deux ans déjà, Jazz à Junas a soutenu et mené à bien un projet initié par la Chorale scolaire des Petits Loups des Voix (écoles Prosper Gély et César Vinas de Lodève) et Isabelle Wlodarczyk (autrice jeunesse héraultaise). Ces trois derniers ont travaillé ardemment à la création d’un livre-cd dont ils ont confié la composition au maestro Pierre Diaz (compositeur et interprète héraultais). Les Petits Loups des Voix ont écrit les paroles en lien avec le récit original d’Isabelle ou en lien avec la musique de Pierre. Ils ont trouvé des partenaires : les talentueuses Editions Lirabelle basées à Nîmes qui ont permis la fabrication du livre et ces magnifiques illustrations de Sonia Maria Luce Possentini; le Studio Lakanal de Montpellier au savoir-faire de génie quand il est question d’enregistré un cd avec une cinquantaine d’enfants.
 
Plus qu’un simple concert, la chorale des Petits Loups des Voix vous présentera à travers ce spectacle son livre-cd jazz, «Ruby» en live! Avec bien sur, Isabelle pour vous conter l’histoire, les Petits Loups des Voix & Pierre Diaz Quartet pour la musique… L’album jeunesse «made in Occitanie» est aujourd’hui publié et peut se trouver dans toutes les bonnes librairies ! 
 
Spectacle accueilli dans le cadre de la programmation culturelle du réseau des médiathèques du Pays de Sommières et en partenariat avec la médiathèque de Sommières